Entretien

-
Le jardin thérapeutique est conçu pour les patients et les soignants. Son accompagnement dans le temps, à travers une démarche adaptée pour son entretien, valorisera son potentiel et permettra de définir son évolution. 

Les objectifs du suivi créatif

O Ubi Campi a mis en place un réseau d'acteurs partenaires sur l'ensemble du territoire français avec 3 objectifs majeurs :
  • la proximité
  • l'expertise du jardin thérapeutique
  • la maîtrise des coûts

Un Partenariat avec l'UNEA

Notre partenariat avec l'UNEA s'est ainsi mis en place avec une préoccupation éthique d'intégrer notre Responsabilité sociétale et environnementale avec l'ensemble des acteurs. C'est ainsi qu'avec l'UNEA* nous avons dimensionné notre mission d'accompagner les jardins thérapeutiques en assurant auprès de chaque acteur une formation et une vision commune sur l'utilisation et la finalité de cet outil de soin qui se distingue dans son usage d'un jardin ordinaire. 
Le modèle de l'Entreprise Adaptée est en pleine adéquation avec ce concept : l'équité sociale, la performance économique et le respect de l'environnement naturel.
En dimensionnant correctement cette mission nous pouvons ainsi tout en assurant la proximité ajuster la prestation de suivi créatif afin qu'elle soit pertinente, continue et limitée en coût opérationnelle. 
De plus, l'intégration de l'UNEA dans notre charte de valeurs permet de vous faire bénéficier des avantages associés à la Loi Handicap
* UNEA : Union Nationale des Entreprises Adaptées, voir le site.

Charte jardins Durables .

  1. Gestion raisonnée des déchets végétaux et recyclage.
  2. Engagement total sur une démarche Zéro Phyto par un choix des associations végétales.
  3. Réduction des emballages au strict minimum sur l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement des jardins.
  4. Récupération des eaux de pluie et réduction des volumes d’irrigation par le choix de végétaux peu sensibles au stress hydrique et par conséquent autonomes en eau.
  5. Favoriser l’achat et l’acheminement des plantes à une échelle locale – en privilégiant les essences du terroir et par conséquent rustiques et adaptées à une conduite avec un faible besoin en entretien.
  6. Choix de matériaux durables et respectueux de l’environnement dans nos aménagements paysagers – y compris avec une traçabilité des matériaux notamment les bois provenant de forêts engagées dans un programme de gestion durable.
  7. Respect de la faune environnante et préservation des auxiliaires.
  8. Utilisation du paillage. Associer les végétaux de façon à limiter le développement d’adventices – utilisation de paillage organique naturel et sans traitement type BRF.
  9. Révéler et valoriser les designs paysagers à l ‘échelle territoriale le jardin doit se fondre dans le territoire et le territoire dans le jardin.
  10. Gestion de l’ensemble des créations et entretien de jardin avec une exigence et un suivi visant à une minimisation de l’impact carbone.
  11. L ‘approvisionnement des chantiers par le choix de fournisseurs à proximité autant que possible.
  12. L’organisation et la logistique dans la conduite des travaux visant à une limitation des transports et l’utilisation de véhicules avec un impact Carbone le plus réduit possible .
  13. L’utilisation d’équipements de travaux et de matériaux avec un faible impact Carbone
  14. La pratique autant que possible du recyclage des matériaux entre les chantiers sans impact négatif sur la qualité des ouvrages XV. Le choix de matériaux et de pratiques culturales n’utilisant pas ou utilisant le minimum de produits de pré-traitement avec un impact négatif sur l’environnement, soit parce qu’ils ne seraient pas biodégradable, soit parce qu’ils ne seraient pas recyclables.
  15. Privilégier des matériaux avec une durée de vie maximale afin d’assurer la durabilité des ouvrages tout en respectant les règles 3-5-6-10-11.