Jardin thérapeutique et paysage

O Ubi Campi
De nombreuses interrogations existent relativement à la relation entre jardin thérapeutique et paysage, aux choix paysagers à mettre en oeuvre au sein d’un établissement de santé. Qu’il s’agisse du jardin paysage qui enveloppe l’EMS ou du jardin thérapeutique enrichi.

L’architecture paysagère

jardin thérapeutique et paysage

Quelle relation entre jardin thérapeutique et paysage: l’organisation des espaces paysagers est privilégiée par l’architecte dans ses esquisses. Elle permet de créer une ambiance qui répondra à de nombreux critères:

  • une atmosphère agréable, accueillante qui sera perçue dès la première visite dans l’établissement. Le visiteur la percevra  au fur et à mesure de ses visites. Il l’appréciera dans son quotidien depuis la fenêtre des chambres et les espace communs. Cette impression dès l’entrée dans l’EMS (Etablissement médico-social), est importante. C’est elle qui formera le sentiment du résident et de sa famille avec ce nouveau lieu de vie.

Jardin thérapeutique et paysage: Une sensation de liberté et de nature

  • éliminer la sensation d’enfermement générée par les murs ou les clôtures, les digicodes. Il s’agit de trouver un équilibre entre le sentiment d’être en sécurité et la préservation de la liberté.
  • réduire les besoins en entretien:
    • cela a un impact sur le budget de fonctionnement de l’établissement,
    • l’ambiance paysagère pourra être valorisée par un entretien régulier,
    • enfin, les interventions de jardiniers produisent des nuisances sonores . Elles sont des sources de stress pour les résidents et le personnel soignant.
  • valoriser la biodiversité
  • créer un esprit du lieu: un mélange de sensibilité et de finesse qui donnera le sentiment d’être dans un lieu privilégié sans être coupé du monde. Cette ambiance paysagère peut se décliner avec des tonalités très différentes:
    • Soit en mettant en scène l’empreinte régionale et en la conjuguant à travers différentes ambiances,
    • Soit en créant des scènes s’inspirant des jardins du monde: par exemple en créant des espaces reproduisant un jardin d’inspiration asiatique, puis provençal ou exotique…

Une conception centrée en priorité sur le bien-être et la santé du résident

Une attention sera portée à la dimension paysagère:

  • à l’enveloppe végétale,
  • aux profils  paysagers
  • à l’atmosphère perçue depuis l’intérieur du bâtiment et ressentie en visitant le jardin,

Ce sont des éléments importants pour faciliter l’appropriation du lieu. Ils favorisent la fréquentation du jardin par le résident. Ils offrent un repérage spatial et permettent de rompre avec les marqueurs hospitaliers.

Ainsi, le jardin avant d’être thérapeutique raconte une histoire et est une invitation au voyage.

Ceci  concerne les résidents, mais aussi les soignants, les familles et les riverains. Le jardin de l’EHPAD peut devenir un lieu privilégié où l’on se retrouve et se rencontre. Le jardin peut libérer l’établissement de son isolement.

Cet espace paysager accueillera si possible une majorité de plantes locales. Cela n’exclut pas d’introduire quelques essences originales dans la mesure où leur adaptation sera possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.