Jardin thérapeutique et autisme

-
-
-
Le jardin peut être l'occasion de déployer une offre de soins efficaces à destination de populations souffrant de troubles du spectre autistique (TSA)

Les travaux de l'équipe de Cynthia Woo à l'Université de Irvine en Californie ont démontré l'impact d'un environnement enrichi conçu à destination de d'enfants autistes.

Ses publications en 2015 ont mis en évidence à la suite d'études cliniques conduites sur une durée de 6 mois, un impact favorable sur l'amélioration des réponses à des tests de QI, une baisse des réactions atypiques suite à des stimulations externes et une meilleure aptitude à la formulation  et la communication.

Les objectifs d'un jardin pour autistes (TSA)

Nos équipes se sont efforcées de concevoir dans l'espace de jardins implantés dans des institutions médico-sociales (FAM, MAS) de concevoir des modules d'enrichissement adaptés afin de prolonger cette offre de soin dans la vie quotidienne. Les objectifs retenus dans ces efforts de conception concernent :

  • les troubles du comportement
  • les troubles du langage 
  • le respect des consignes
  • la communication avec autrui

L'architecture d'un jardin pour autistes

Les jardins que nous  avons aménagés permettaient de décliner une diversité d'espaces se succédant le long d'allées généralement aux formes sinueuses favorisant la découverte et la formation d'une atmosphère rassurante et stimulante au sein d'alvéoles végétales bienveillante.

Ici le jardin raconte des histoires rassurantes, la stimulation sensorielle n'est pas confondue avec sur-stimulation, la diversité des couleurs du végétal aspire à l'harmonie en évitant des changements de tonalité trop forte, et les profils paysagers s'efforcent d'offrir une continuité dans l'horizon sans suggérer une sensation d'enfermement.