Jardin thérapeutique et handicap

-
O Ubi Campi a construit une démarche d'expertise et d'écoute au service des différentes formes de handicaps. La conception de jardins thérapeutiques en MAS et FAM se décline sur une palette d'offres très large.

Pour être thérapeutique, le jardin à destination de personnes porteuses de handicaps doit s'ajuster aux formes de handicaps et se fixer des objectifs adaptés et pour lesquels le jardin peut avoir un impact positif.

Le jardin thérapeutique pour handicapés

Il doit avant tout être un espace de liberté et de bien-être, sortant du cadre contraint de la vie en collectivité, à l'extérieur des murs, des couloirs, le jardin offre une respiration bienveillante dans le rythme quotidien. Suivant les populations accueillies, leur motricité et leur déficience intellectuelle, le jardin devra ajuster une palette d'offres diversifiées. 

Pour certains résidents, la fréquentation du jardin ne pourra se faire qu'accompagnée par des professionnels de santé, alors que pour d'autres son usage en accès libre sera tout à fait possible. 

La notion d'invitation permanente est un élément important pour ce jardin afin qu'il présente depuis tous les points où il est possible de l'apercevoir, une sollicitation de la curiosité, du plaisir, de la gourmandise et du bien-être.

Un jardin qui raconte une histoire

O Ubi Campi a beaucoup travaillé la conception de la dimension paysagère de ses jardins thérapeutiques. Ils doivent laisser une large place à la nature, tout en étant parfaitement maîtrisés dans la sécurité et l'ergonomie qu'ils garantissent aux résidents. Ces jardins doivent naturellement raconter une histoire de par leur architecture, leur organisation spatiale, leur couverture et palette végétale. En permettant une bonne lisibilité spatiale, tout en offrant des espaces différentiés d'intimité et d'harmonie, ce jardin facilite la transition d'un spectateur passif à l'entrée du jardin vers un acteur pro-actif participant à son évolution.

La combinaison de couvre-sol, de vivaces, de graminées, d'arbustes et d'arbres accompagnera en douceur cette progression dans l'espace. 

L'amplification de la stimulation sensorielle

Ce que l'on perçoit dans un jardin, n'est plus reçu aussi pleinement lorsque l'on souffre de pertes auditives, olfactives, visuelles ou gustatives. L'utilisation de simulateurs sensoriels a permis à notre bureau d'études de revoir complètement les règles qui présidaient à la conception habituelle d'un jardin.

Les profils de la végétation, les contrastes, l'organisation spatiale, les émissions sonores, le choix, la séparation et la hauteur des plantes aromatiques ont été revus afin de permettre aux résidents d'en percevoir les nuances.

La valorisation de cette sensorialité permettra à chacun d'entrer en connexion avec l'esprit du lieu, d'être en empathie avec son environnement et de favoriser le lâcher prise.

Les missions thérapeutiques

Le jardin pourra offrir une large palette en valorisant une dimension ludique, de solutions thérapeutiques adaptées aux enjeux des résidents. Bien souvent, la prise en charge des troubles du comportement s'est affirmée comme un objectif important et démontrant grâce aux aménagements spécifiques développés par O Ubi Campi d'une grande efficacité. Une large gamme de modules d'enrichissement du jardin a été conçue pour les différentes formes de handicap. Ces modules visent de façon spécifique la prise en charge de:

  • les troubles cognitifs (orientation temporo-spatiale, rythme circadien, mémoire sémantique, procédurale, séquençage...)
  • les troubles du comportement (stress, anxiété, agressivité)
  • le respect des consignes
  • les troubles de la communication
  • la capacité d'interaction avec un tiers
  • la concentration
  • l'estime de soi
  • l'aphasie
  • l'apraxie
  • la psychomotricité (membres supérieurs et inférieurs)
  • les troubles du sommeil

Ces différents modules ont été développés en collaboration avec une équipe de professionnels de santé, puis testés dans des phases pilotes sur une population de personnes porteuses de handicaps diversifiée notamment :

  • enfants, jeunes adultes, adultes, adultes âgés
  • déficients intellectuels
  • handicap moteur

Les modules ont été mesurés sur les critères suivants :

  • appropriation
  • efficacité sur la cible thérapeutique visée (mesurable sur des échelles objectives)
  • esthétique dans le jardin
  • seuls les modules qui répondaient de façon satisfaisante sur ces trois critères ont été conservés, les autres ont été soient revus, modifiés pour satisfaire à nos critères de sélection, ou éliminés.

Chacun des aménagements conçus pour ces différents objectifs et préserveront la dimension naturelle, s'inscrivant dans l'espace du jardin comme s'ils y avaient poussé avec lui.

Le lien social et intergénérationnel

Le jardin thérapeutique pour des personnes handicapées est l'occasion de renforcer, mais aussi d'offrir une expérience positive du lien social. Suivant l'espace disponible dans le jardin, suivant les populations accueillies ces espaces de rencontres, d'activités collectives auront lieu soit à 2 ou 3 dans un cocon végétal, à 5 ou 10 autour d'un atelier ludique et plus nombreux encore sur un terrain de jeu ou dans un amphithéâtre végétal.

Ces rencontres seront une occasion d'échanges et d'interaction apaisée avec les autres résidents, mais aussi les familles, les aidants et le personnel soignant.