Jardin therapeutique hortitherapieL'hortithérapie est une démarche de psychothérapie fondée sur l'activité de jardinage. Il s'agit d'utiliser l'activité de jardinage comme une médiation et un support d'une démarche de psychothérapie. Cette approche qui a fait l'objet d'explorations en particulier dans les pays anglo-saxons reçoit un véritable engouement sans pour autant avoir livré des indications précises quant à la population et aux pathologies pour lesquelles l'hortithérapie serait la plus performante. 

Hortithérapie - définition :

L'hortithérapie est l'utilisation du jardinage sous toutes ses formes comme médiateur physique d'une action de psychothérapie visant à améliorer la santé et en particulier la santé mentale, l'humeur et le bien-être. Le jardinage s'inscrit comme une action dans la durée, associant au rythme des saisons une relation plus intime avec la nature, la préparation de la terre, la croissance et l'évolution du végétal. L'hortithérapie n'est pas universelle, elle s'inscrit dans une unité de lieu dans laquelle le pratiquant assiste, découvre et participe plus ou moins activement par le regard, la parole, les sensations et le geste.

Pratiques de l'hortithérapie:

Les Britanniques qui ont une pratique du jardinage totalement intégrée à leur culture, ont plus naturellement une inclinaison à y trouver du plaisir... les bienfaits du jardin et du jardinage sont naturellement décrits comme un vecteur de diminution du stress et de l'anxiété. Jouir de la nature, du jardin et du jardinage facilite pour le patient comme pour le soignant, la valorisation de matières, de symboles en particulier ceux qui sollicitent les facultés imaginatives, émotionnelles et sensorielles avec peut-être davantage de facilité que dans le contexte plus formaté d'une psychothérapie. 

Ce contact avec la nature est susceptible de faire ressurgir des émotions, des souvenirs enfouis, des angoisses profondes. Le jardin formant les représentations humaines de la nature, voire de l'univers, il projette silencieusement un écho à nos rêves, nos désirs, nos angoisses, nos souffrances. Il est un voisin, un proche, un ami qui accompagne le patient, lui reflétant sa part d'amour, de douceur mais aussi d'ombres et de violence. Dans cette relation intime qui se forme au rythme des saisons, on en vient à parler de soi comme l'on parle de son arbre qui fleurit, de ses jeunes pousses qui dépérissent.  

hortitherapie rehabilitation

Nos amis anglais de la fondation Thrive ont tracé dans le diagramme ci-dessus les relations envisagées entre le jardinage et la sensation de bien-être que peut éprouver celui qui le pratique. L'utilisation du jardinage contribue à :

  • valoriser la forme physique, la pratique des gestes
  • améliorer la santé mentale
  • faciliter la communication avec les tiers
  • développer de nouvelles compétences 

jardin hortitherapie 

Il n'existe pas une voie, une pratique unique pour l'hortithérapie; elle se décline en suivant autant les sensibilités et les expériences de chacun et s'adapte, s'articule avec le lieu, les potentialités qu'il offre. L'hortithérapie c'est accompagner une patient dans la relation qu'il établit avec un jardin. Depuis la manière de cultiver, l'agencement du jardin, le choix des plantes pour leurs formes, leurs odeurs, leur couleur, leur goût... les choix que l'on fait, les gestes que l'on exécute sont porteurs de signification associant conscient et inconscient, vision du réel et symbole.