L’appropriation du jardin : un enjeu